Media Landes
Rencontres Gilles Clément à Sabres le 14 décembre

Gilles Clément à Sabres le 14 décembre

gilles clment2017 12 19 windowsPour son dernier Rendez-vous de l'année, la Médiathèque départementale des Landes et la Médiathèque du Leu de Sabres accueillaient au Pavillon de Marquèze Gilles Clément, le Jean Nouvel du jardin comme l'a qualifié Didier Decoin présent à Pomarez le mois dernier.

 

gc

Cette rencontre fut précédée par la signature de la Convention territoriale de développement culturel par Rachel Durquety, Conseillère départementale en charge de la Culture et Frédéric Périssat, Préfet des Landes en présence d'Arnaud Littardi, Directeur de la Drac et de nombreux élus du territoire Cœur Haute Lande.

 

Près de cent vingt personnes garnissaient les travées de l'auditorium du Pavillon de l'Ecomusée de Marquèze, attentifs au passionnant dialogue entre Jean-Antoine Loiseau le modérateur et Gilles Clément, peu habitué à ce jeu de questions-réponses, lui qui enseigne à l'Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles.

 

Gilles Clément est un homme pluriel, aux nombreuses casquettes, paysagiste, ingénieur agronome, botaniste, entomologiste. Il est un grand voyageur qui dispense ses savoirs, professe ses théories et réalise ses projets partout dans le monde. Du Costa Rica à Bali, de la Chine au Japon, de la Guyane à Madagascar, ses rencontres avec les autochtones, ses projets partagés vont nourrir ses théories d'architecte du paysage.

 

 

 

Cette passion, Gilles Clément l'a nourrie très jeune dès 5 ans dans le jardin familial dans la Creuse où il reviendra s'installer, où naîtra la Vallée, laboratoire du "Jardin en mouvement". Conforté par un professeur d'histoire naturelle, il suivra un cursus d'ingénieur paysagiste.

C'est dans son jardin secret de la Creuse que Gilles Clément va mettre en pratique ses théories du "jardin en mouvement" où il laisse vivre la diversité, suit le déplacement des plantes.

2017 12 15 16 06 07 IMG 2228.JPG Visionneuse de photos WindowsPuis naîtra le concept du "Jardin Planétaire" destiné à envisager de façon conjointe et enchevêtrée la diversité des êtres sur la planète et le rôle gestionnaire de l'homme face à cette diversité. C'est la manière de considérer l'écologie en intégrant l'homme - le jardinier - dans le moindre de ses espaces.

Gilles Clément a exprimé cette idée de "Jardin Planétaire" dans "Thomas et le voyageur" en 1996, qu'il a appliquée au Domaine de Rayol dans le Var en partenariat avec le Conservatoire du littoral.

Le dernier concept élaboré par Gilles Clément est le "Tiers Paysage" défini comme un fragment du Jardin Planétaire. Il désigne les espaces où l'homme abandonne l'évolution du paysage à la nature. C'est dans le Limousin autour du lac de Vassivière qu'il expérimente un "réservoir génétique de la planète, un espace du futur".

Cette passionnante rencontre se poursuivra d'échanges avec le public et notamment les élèves du LPA de Sabres autour de questions sur la biodiversité, l'écobuage, le développement durable. Un terme inapproprié pour Gilles Clément qui renvoie à une vision de l'économie et qui exclut la durabilité.

Gilles Clément est un homme libre, un humaniste, un rêveur "de jardin des taupes" mais surtout un optimiste qui croit à la jeunesse pour préserver notre belle planète. 

Ecoutez un extrait de la rencontre :


Enregistrement réalisé par Anthony Bacchetta avec le soutien de la

logDRAC

livrespanier bLes ouvrages de Gilles Clément à retrouver dans vos bibliothèques

Share

Newsletter

Abonnez-vous à nos flux d'articles: